Technique de la cire perdue

La fonte à la cire perdue est notre technique de prédilection dans le reproduction des sculptures en bronze, voici notre méthode.

FONTE A LA CIRE PERDUE

Cette technique permet de réaliser fonte a la cire perdueun tirage en bronze à partir d’un modèle en cire.

Fonte avec destruction du modèle

Le modèle doit être dan un matériau inflammable : cire, bois, polystyrène, etc. Il est directement mis en potée, c’est une pièce unique.

Fonte avec modèle épargné

Une empreinte est réalisée autour du modèle par l’intermédiaire d’un moule en silicone. Cela permet le tirage de plusieurs exemplaires sous l’appellation « original », « multiple », ou « pièce unique », selon le choix de l’artiste.

CIRE

Une cire de contact et appliqcireuée à l’aide d’un pinceau sur toute la surface d’un moule
élastomère. Le moule et ensuite refermé, puis rempli d’un mélange de cire pour être vidé rapidement. La pellicule de cire qui est resté figée sur les parois du moule donnera l’épaisseur finale du métal.

retoucheNOYAU

Un produit réfractaire est coulé à l’intérieur du modèle en cire pour constituer après durcissement un contre moule solide. Cela permet d’avoir une pièce creuse.

RETOUCHE

Après démoulage de l’ensemble modèle-cire-noyau, une retouche est effectuée sur le pourtour de la pièce pour éliminer les différents défauts laissés par le plan joint du moule élastomère.

MONTAGE DES JETS ET EVENTSenrobage_modifié-1

Autour de la pièce un système d’alimentation et d’évents est fabriqué à l’aide de bâtonnets en cire, ce qui permettra au métal de s’écouler et eau gaz de s’échapper à travers les différents canaux.

ENROBAGE DES RÉFRACTAIRES

Une barbotine réfractaire est projetée sur la totalité de la pièce avec le saupoudrage d’un stuc en couches successives jusqu’à obtenir une épaisseur de 3 à 4 centimètres.

couleeCOULÉE DU BRONZE

L’alliage est fondu dans un four de fusion à une température d’environ 1180° C. A la bonne température, l’alliage en fusion est introduit dans le moule réfractaire par l’intermédiaire d’un entonnoir qui se trouve à l’intérieur du moule.

ciselureDÉCOCHAGE

Après refroidissement, le moule réfractaire est détruit mécaniquement est chimiquement.

CISELURE

Ainsi libéré de sa gangue, l’œuvre reçoit un travail de ciselage approfondi et soigné avec un outillage bien spécifique. Les imperfections sont réparées à l’aide de rivets ou de soudures. Un ponçage ou un brossage terminera l’œuvre pour lui donner son aspect définitif.

LA PATINE

Procédé de coloration par oxydation superficielle des métaux, résultant d’une action chimique ou d’un séjour prolongé dans un environnement naturel.

La mise en application d’une patine sur bronze peut s’obtenir à chaud ou à froid. En fonderie d’art, ce travail de vieillissement est accéléré de façon artificielle. Le coup de main et l’expérience sont nécessaires pour l’obtention d’un travail de haute qualité. L’artiste décide en collaboration avec le fondeur du travail restant à effectuer pour donner à l’œuvre son aspect final.

patine

Laisser un commentaire